Skip to main content

En 2020, la crise du coronavirus, et principalement l’instauration de mesures restrictives depuis mars 2020, a durement impacté les acteurs de l’événementiel qui ont dû adapter rapidement leur offre en misant sur les événements virtuels.

L’alternative numérique

Le grand gagnant de cette digitalisation accélérée ? Le “webinaire” (ou “webinar” en anglais). À l’origine, un travail collaboratif ou d’enseignement à distance, il regroupe aujourd’hui les conférences et les grands, ou petits, événements virtuels. Le webinar reste un “véritable” événement virtuel : animateur-journaliste professionnel, déroulé d’événement, questions/réponses… Tout est fait pour retrouver la qualité d’un événement présentiel.

Le webinaire peut-il tout remplacer ?

Il est évident que le webinaire, bien qu’essentiel durant la crise, ne pourra finalement pas remplacer certains des éléments uniques et propres aux événements en présentiel : les interactions avec le public, les acclamations d’une foule, les questions et réponses spontanées ou encore le réseautage.

Les événements virtuels nous apportent de nouvelles alternatives ponctuelles, mais nous permettent-ils de conserver nos rapports authentiques et humains sur le long terme ?

Équipe Uprightly

Uprightly - Stratégie & Speakers Bureau